Dakar, parc zoologique de Hann

Pour l’avant dernière partie de ce voyage en terre de la Teranga, je vous présente des femmes qui ont rendu cette expérience inoubliable. Ce sera également l’occasion de vous parler de cette rencontre avec des blogueuses sénégalaises, rencontrée lors d’un évènement autour du cheveu crépu dès le lendemain de notre arrivée. Le rendez-vous était au Parc Zoologique de Hann, un endroit dont je suis littéralement tombée amoureuse.

Merveilleux endroit pour faire connaissance avec Dakar n’est-il pas ?

 

Quand Nathalie nous a parlé de cet évènement, j’imaginais un brunch dans un joli jardin avec un tour de table, c’était sans compter sur le fait que Nathalie, un peu comme moi, a toujours plus d’un tour dans son sac. Le parc zoologique de Hann, c’est la bonne surprise que j’avais zappé dans ma liste des choses à voir à Dakar. C’est vert, calme et isolé, non loin d’un lac, on peut y déjeuner pour travailler au calme ou plonger dans un livre : il y a une place idéale pour tout, et c’est tout ce que j’aime.

Le mood du voyage était lancé : la vie cool, la vie douce !

C’est dans ce décor que nous avons rencontré nos hôtes du jour : Amy, Agnès et Fatou, trois blogueuses et youtubeuses qui font bouger les lignes à Dakar par leurs initiatives en faveur d’une meilleure approche du cheveu crépu. Le rendez-vous du jour, c’était la Rencontre Afro de Dakar, ou Hair in Real Life. Une réunion autour du cheveu crépu au cours de laquelle les abonné(e)s du Pad se rencontrent et échangent sur leur parcours capillaire, et de nombreux autres sujets. De jolies rencontres donc, et une bien belle manière de découvrir la marque Adaa Ada, des produits 100% naturels pour toutes les textures de boucles.

« Le cheveu crépu se démocratise, certes, mais (…) le travail d’éducation autour de son entretien est colossal »

J’ai beaucoup apprécié ce moment pour la bienveillance avec laquelle chacune de nous s’écoutait. Chaque parcours était inspirant à sa manière, et m’a convaincu que ces échanges sont nécessaires. Le cheveu crépu se démocratise, certes, mais je suis bien placée pour savoir que le travail d’éducation autour de son entretien est colossal. Eduquer pour faire normaliser, se rassembler pour en parler, se complimenter et partager, pour se rappeler que nous sommes belles avec notre nuage de boucles. Parce que oui, porter son cheveu naturel n’est pas toujours une partie de plaisir. Les micro agressions ou remarques désobligeantes pourraient nous donner l’impression que la vie serait plus simple si l’on se résignait à rentrer dans le moule : ce monde parallèle où chacun se donne le droit d’avoir un avis sur la façon dont nous devrions les porter. Ne parlons même pas de la question du cheveu crépu en milieu professionnel et des collègues qui « te préfèrent » avec tel ou tel type de coiffure. Ces situations que nous vivons parfois difficilement, et seules, méritent d’être partagées et discutées avec des personnes qui savent de quoi il est question. Pour se souvenir que nous seules décidons de la manière dont nous voulons porter nos cheveux. C’est nous qui les portons, et au cas où ça ne serait toujours pas acquis, nos coiffures fascinantes n’ont aucune influence sur la qualité de notre réflexion.

Vous vous sentez dépassée par votre volume ou texture et ne savez pas quelle routine adopter ? Il existe un petit manuel, pour ça.

 

Le Casting

Dakar, jour 1 : Parc zoologique de Hann.

Andrée, family.

Andrésia, qui s’assure que tout va bien pour tout le monde, comme toujours.
Léna, calme et observatrice, la force tranquille (demandez aux taxis de Dakar)
❤️

Le rire de Nathalie, à la question « que pensez-vous d’Ibubu ? » 😂

 

Le sourire de Malicka, mon petit soleil 😍


Jee
, jour 1 c’est déjà lo feu. 🔥

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Keiry MOUNIEVOU

25 ans. Storyteller. Etudiante en Master de Marketing Digital à l'Ecole de l'Internet et de la Télévision. Raconter, capturer et partager le monde tel que je le vois, avec des mots, souvent.

Related Posts
un canapé bleu en velours

Discussion about this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *