Holà les amis, j’espère que vous allez bien et que vous appréciez autant que moi les vacances qui se profilent. Juste pour vous tenir au courant (et raconter ma vie), je suis enfin libérée de l’alternance, le Master, c’est fini. J’ai passé des mois (d’absence ici) à écrire mon mémoire sur un sujet qui me tenait à coeur : L’éducation en Afrique francophone. C’est un sujet que j’aborderai dans un prochain post, mais toujours est-il que j’ai cartonné en soutenance, donc je suis super heureuse de ce dénouement. Je suis

Aujourd’hui je me suis motivée à rédiger ce post parce que j’avais complètement oublié de vous raconter : j’ai participé à ma première Natural Hair Academy. C’était ma première fois, et j’ai trouvé ça tellement bien. Je n’y étais jamais allée avant parce que – et j’ignore comment j’ai réussi à m’en convaincre – je pensais que c’était un rendez-vous exclusif de super nappys qui savent tout sur le cheveu donc je ne voulais pas me retrouver comme un cheveu sur la soupe (genre que fait cette mortelle au milieu

Je ne cesse de le dire depuis que je suis rentrée : Dakar est vraiment une ville africaine dans laquelle je pourrais vivre. Une ville côtière (très bon point) à la fois paisible et dynamique, dans laquelle il fait bon vivre. Tous les locaux que nous avons rencontré nous ont chaleureusement accueilli et aidé à trouver nos marques. Mon jugement est très probablement biaisé par le fait que mon séjour à Dakar, c’était les vacances. Nous n’avions aucun impératif, aucun rendez-vous, et avons décidé des lieux qui nous intéressaient relativement à

Pour l’avant dernière partie de ce voyage en terre de la Teranga, je vous présente des femmes qui ont rendu cette expérience inoubliable. Ce sera également l’occasion de vous parler de cette rencontre avec des blogueuses sénégalaises, rencontrée lors d’un évènement autour du cheveu crépu dès le lendemain de notre arrivée. Le rendez-vous était au Parc Zoologique de Hann, un endroit dont je suis littéralement tombée amoureuse. Merveilleux endroit pour faire connaissance avec Dakar n’est-il pas ?   Quand Nathalie nous a parlé de cet évènement, j’imaginais un brunch dans un

Rose

D’aussi longtemps que je me souvienne, les femmes ont toujours fait fonctionner mon monde. Quand je pense à des personnes qui m’inspirent, les 5 premiers noms qui me viennent appartiennent à des femmes. Cela vient probablement du fait que très jeune, ma mère nous contait l’histoire de notre tribue, dont la société était dirigée par des femmes respectées, capables, et à qui l’ensemble de la tribue faisait confiance. Partant de là, je suis moi même devenu une femme, et j’ai pu constater de bien des manières que se faire respecter ou acquérir la confiance socialement,

1 2 3 4 10 Page 2 of 10