Rose

D’aussi longtemps que je me souvienne, les femmes ont toujours fait fonctionner mon monde. Quand je pense à des personnes qui m’inspirent, les 5 premiers noms qui me viennent appartiennent à des femmes. Cela vient probablement du fait que très jeune, ma mère nous contait l’histoire de notre tribue, dont la société était dirigée par des femmes respectées, capables, et à qui l’ensemble de la tribue faisait confiance. Partant de là, je suis moi même devenu une femme, et j’ai pu constater de bien des manières que se faire respecter ou acquérir la confiance socialement, c’est dur. Ça l’est à mon sens encore plus, lorsqu’on est une femme. Ce postulat parmi tant d’autres, tristement d’actualité, me touche davantage lorsqu’il s’agit des femmes noires.

UNITED,WE STAND

Je me souviens d’avoir demandé à ma mère si elle pensait que c’était mieux avant, et qu’elle m’aie donné la plus valable des réponses. Je vais tenter de l’imager comme suit : Les hommes ont toujours été des hommes, et comme dans toutes les sociétés, traditionnelles ou modernes, il y a des cons partout. Ces femmes arrivaient à maintenir un équilibre entre leur « pouvoir » et leur place dans la société de l’époque, d’abord parce qu’elles s’estimaient les unes les autres. Pas parce que le machisme et le patriarcat « n’existaient pas ». Elles s’aimaient les unes les autres, et de ce fait, elles étaient bienveillantes avec les intérêts les unes des autres. Pour résumer, elles ont prospéré parce qu’elles étaient unies, et loyales les unes envers les autres. Elles pouvaient exceller dans leurs domaines respectifs et pleinement remplir leurs rôles, parce que le taux de dramas était proche de 0, en somme.

Si ce n’était qu’une légende, elle a eu le mérite d’influencer la manière dont je choisis les femmes qui m’entourent. Ce sont toutes des personnes que j’admire pour quelque chose en particulier. Adama pour toute le travail qu’elle est capable d’abattre tout en restant une crème avec les gens qui l’entourent. Douce parce que je la trouve brillante et drôleAndrée, pour son honnêteté, et pour avoir eu le courage de rentrer & lancer sa marqueJeannie, qui a le don d’exceller dans tout ce qu’elle touche. Lydvina, ses milles talents et son état d’esprit face à la maladieNathalie, dont je vous ai déjà parlé ici. Andrésia pour son sens des affaires et sa générosité, ou encore Kassia, jeune maman et working-girl. La liste serait longue mais voici le message : si vous êtes une femme de mon entourage, je vous aime et vous estime. Vous arrivez à me rendre meilleure, à force de voir faire, et d’essayer.

C’est dans ce mindset que j’ai dit un grand OUI à Andrésia quand elle m’a proposé de l’aider à organiser un long week-end avec les 8 autres femmes dont je vous parlerai dans mon prochain post. L’idée était de partir quelque part en Afrique, de découvrir et de partager autour de 4 ateliers : « l’indépendance financière », « le cheveu crépus », « ces femmes qui nous inspirent », et « le projet de ma soeur ». La plus concernée par le thème était responsable de l’atelier, et les autres pouvaient intervenir. Je connaissais pratiquement tout le monde d’une manière où d’une autre (en vrai, Twitter, « soeur de l’ami de.. »), et c’était l’occasion de créer et partager des beaux souvenirs. On a networké et brainstormé sur les projets les unes des autres, de façon bienveillante, c’était beau ! Vivre ça avec mon amie, ma soeur, Andrée, que je n’avais pas vue depuis 2 ans : Goal ! Passer de beaux moments sous le soleil de Dakar, échanger avec des femmes dont le parcours, l’histoire et la réflexion sont une source de connaissances : Goal !  Avoir pour unique projet de vie de chiller pendant 10 jours : Goal !

Flotter sur l’eau du lac Retba avant un tiep + bissap avec sa band, entre deux concerts : goals on goals on goals !

Point Lac Rose 💓

Le lac Retba, doit sa couleur aux algues qui tapissent son fond. Elles sont roses et parfois orangées, en fonction du vent et des rayons du soleil. En prenant de la hauteur, on peut observer une étendue rose.  Le lac rose contient 380 grammes de sel par litre, et n’étant pas très profond, donc aucun risque de se noyer : on flotte presque sans effort. Le sel du lac Retba est réputé pour sa grande qualité en gastronomie. Un bain dans le lac pendant à peine 15 minutes aurait des vertus regénératrices. Des bains réguliers avec le gros sel issu du lac soigneraient les rhumatismes, adoucirait la peau, la liste est longue.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Keiry MOUNIEVOU

25 ans. Storyteller. Etudiante en Master de Marketing Digital à l'Ecole de l'Internet et de la Télévision. Raconter, capturer et partager le monde tel que je le vois, avec des mots, souvent.

Related Posts
un canapé bleu en velours

Discussion about this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *