Signature : Le Rouge Deep

 

Ca fait des mois que j’hésite à lancer cette série ici, mais aujourd’hui j’ai eu Ze déclic (ovation de la foule, restez assis je vous prie 😂). J’ai été super étonnée de recevoir des messages à la fois sur Snapchat, Instagram ou même Facebook, de personnes qui souhaitaient connaître ma routine make-up, soins ou qui m’ordonnaient gentiment de poster des looks. D’abord, si vous passez par ici, merci de vous intéresser à ce que je fais, de l’apprécier et d’en demander plus, c’est cool. Le truc avec moi c’est que, malgré les efforts et la discipline dont je fais preuve pour garder au beau fixe ma confiance en moi, il y a des étapes que je prends le temps de franchir. Si je poste mes selfies le plus naturellement du monde sur les réseaux sociaux, je les fais généralement le matin, quand j’ai fini de me préparer et que je suis satisfaite de mon look ou de mon make-up. Et il y a une différence notable entre le selfie solo dolo dans son salon un matin, et la pose en talons au milieu des passants : le lâcher prise (ou encore « n’en avoir rien à secouer » ndlr). Ca se travaille, je suis dessus, et je ne veux pas me mettre des barrières dans ma tête en me disant que je n’en serai jamais capable, mais une chose est sûre, sans être obsédée par la question, le regard des gens m’importe plus que je n’aimerais. C’est un fait pour le moment, mais qui n’a rien d’impossible à surmonter.

Alors voilà le deal, puisque le motto de 2017 est de s’autoriser toutes nos envies, j’ai envie d’essayer. J’ai envie de décider d’ignorer le regard des gens, et de m’amuser à raconter des choses avec ce que je sais de mon style. J’ai envie d’expérimenter, d’associer, et de trouver ma signature avec vous. Ce matin, au lieu du traditionnel selfie qui devient redondant sur mon Instagram, j’ai réquisitionné ma petite soeur pour shooter uniquement les détails de mon make-up, et même si ça se voit que je peine à poser, j’aime assez le résultat.

Pour la petite histoire et pour répondre aux messages super mignons abordés plus haut, l’histoire de ce rouge est assez peu conventionnelle. Je ne trouvais aucune couleur qui corresponde à ce que je souhaitais, alors j’ai créé la mienne en associant plusieurs couleurs qui n’étaient selon moi « pas assez ». C’est donc le mix de deux rouges à lèvres sans transfert de Sephora, et d’un Sleek Matte que je superpose pour obtenir ce Rouge Deep dont j’ai fait ma signature.

« Un aspect spécial de nous et qui nous distingue de n’importe qui d’autre. »

Et d’ailleurs, c’est quoi une signature ? Pour moi, c’est un aspect spécial de nous et qui nous distingue de n’importe qui d’autre.

Ma copine Candice l’a super bien expliqué dans son post à lire ici, et duquel est tiré l’extrait qui va suivre :

« nombreux sont ceux qui ont réussi à contourner la nature pour se rendre inoubliable, comme Anna et son carré strict, ou Philippe et ses solaires. Ok, c’est pas hyper sexy, mais au moins ils ont pris le contrôle de leur image en choisissant soigneusement ce que les gens allaient désormais retenir d’eux. Ne plus être seulement soumis au regard de l’autre, mais devenir acteur de sa propre représentation, en lui montrant ce que l’on veut qu’il voit en premier. Quel formidable pas pour la confiance et l’estime de soi ! Et ça, a priori, c’est à la portée de chacun. »

___________________

La signature a une dimension unique, et en ce qui me concerne elle est devenue nécessaire. On ne va pas se mentir, personne n’a envie d’être une random girl qu’on confond avec le décor. Chercher sa signature, c’est d’abord une affaire de tests. On essaie et on découvre parfois en même temps que tout le monde ce qui nous va, ce qu’on aime, et quand on le trouve, on roule avec. Mon histoire avec le rouge, c’est d’abord une quête de simplicité. J’utilise très peu de maquillage sur ma peau et je n’utilise sur mes yeux que mascara et eye liner la plupart du temps. Convaincue que les couleurs vives ne m’allaient pas du tout, j’avais complètement abandonné jusqu’au jour où, désespérée, j’ai commencé à mélanger mes couleurs jusqu’à trouver la teinte parfaite. Celle qui souligne subtilement ce que je préfère chez moi : mon sourire.

 

Merci à mon amour de petite soeur pour ces jolies photos.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Keiry MOUNIEVOU

25 ans. Storyteller. Etudiante en Master de Marketing Digital à l'Ecole de l'Internet et de la Télévision. Raconter, capturer et partager le monde tel que je le vois, avec des mots, souvent.

Related Posts

Discussion about this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *